Nos associés et partenaires aux JPP

Les Tontons Truqueurs au Journées AFC de la Postproduction 2020

Les outils de la Previz On Set permettent de voir sur le tournage une préfiguration de ce que sera un mélange entre image filmée et image calculée. Ils peuvent également transmettre à la postproduction l’enregistrement des opérations effectuées sur le plateau, comme le tracking caméra, par exemple. Dans certains cas très spécifiques, ils peuvent produire une image truquée finale.

Entre Previz On Set et VFX On Set
A travers l’exemple du déploiement des Tontons Truqueurs sur une production de fiction TV qui en sera à son 427e jour de tournage consécutif en Previz On Set, nous verrons lors de cette présentation comment, dans tous les cas, l’usage de ces outils bénéficie à la qualité du travail sur le tournage, simplifie le travail en postproduction, contribue à optimiser la chaine globale de production, anticipe le rapprochement inéluctable entre tournage et postproduction, illustre le concept d’"image globale", introduit le temps réel dans les VFX, désinhibe et démocratise les effets visuels.

Previz On Set
Pour les films hybrides qui mélangent prise de vues réelle et images de synthèse, les Tontons Truqueurs proposent la mise en œuvre sur le tournage d’un dispositif qui assure, en temps réel et en direct sur le tournage, trois fonctions habituellement opérées en postproduction : tracking des mouvements de caméra, calcul des images de synthèse et compositing avec la partie réelle.
Le dispositif permet également de "piloter" à la volée les animations intégrées dans la partie virtuelle.

Cas d’espèce
Un premier cas expérimenté est celui des découvertes en studio et des extensions numériques de décors. Ces cas d’usages se sont révélés particulièrement bien adaptés aux contraintes des outils temps réels actuels.
L’offre Tontons, tout en conservant les avantages de l’incrustation sur fond vert (découvertes animées, mouvements de parallaxe crédibles, etc..), par rapport aux solutions archaïques antérieures (découvertes peintes, photos fixes, translight, etc..), en s’avérant largement plus économique que les solutions classiques (tracking, rendu et compositing en postproduction), rend tout simplement ces effets visuels possibles dans une économie de fiction TV, là ou ils ne l’étaient pas, ou dans des limites parcimonieuses. Elle permet, à budget constant, de libérer la mise en scène des limitations liées au coût plan par plan des VFX.

Bouleversements
Cette préfiguration de l’image composite finale est utile au travail du metteur en scène, du chef-opérateur, du cadreur et des comédiens, elle améliore l’ergonomie de tournage des séquences à effets. Elle apporte une liberté inattendue dans la création de séquences truquées. Elle donne au réalisateur et aux techniciens du plateau la possibilité d’évoluer en toute liberté, comme ils le feraient sur un plateau réel, dans un univers graphique, total ou partiel. Elle leur permet de s’impliquer et de diriger les VFX comme les autres composantes de l’image, du fait d’une meilleure coïncidence des temps.
La Previz On Set contribue également à l’évolution du mode de production des VFX, en bouleversant les priorités et les prérogatives, et en inversant le processus de fabrication.
La Previz On Set favorise en outre des synergies entre les industries du tournage et celles de la postproduction, qui partagent d’ores et déjà la nécessité de déployer leur activité sur l’ensemble de la chaîne de production.
Et enfin, la Previz On set modifie le modèle économique des VFX, par la prévisibilité de ses coûts, et leur indifférence partielle au nombre et à la longueur des plans truqués, désinhibant ainsi leur préconisation, et démocratisant leur usage.

Lien direct avec la Postproduction
Le résultat des opérations effectuées sur le tournage par le système de Previz On Set est enregistré, et transmis à la postproduction. Plusieurs niveaux de simplification de la postproduction deviennent alors possibles :
Le niveau le plus simple relève de la retouche d’étalonnage sur l’image composite issue directement de la Previz On set. Le travail le plus complexe est un re-calcul du mouvement de caméra sur la partie virtuelle à partir du fichier de tracking fourni. La plupart du temps c’est seulement un nouveau compositing à partir des éléments fournis séparément et synchronisés, dont le virtuel déjà tracké.
Dans tous les cas, la postproduction récupère du temps sur les opérations purement techniques.

VFX On Set
Grâce aux progrès des cartes graphiques et des logiciels en temps réel, la qualité des effets en direct (rendus, incrustations, tracking), même si elle reste toujours contrainte par le temps de calcul, tendra à se rapprocher de plus en plus de la qualité postproduction. Au point que, pour certains formats, pour certains types de plans et d’effets, on sera tenté d’utiliser, pour la diffusion, les effets faits en directs sur le plateau.
Toutefois, les images composites issues de la "Previz On Set" sortent actuellement en HD, 4.2.2. 8 bits. C’est une contrainte qui limite les potentiels "VFX On set" à certains formats de production et de diffusion.

Productivité
Certains grands acteurs de l’audiovisuel, notamment aux États-Unis, au Canada ou au Brésil, sont d’ores et déjà passés aux "VFX On Set" sur la production de séries TV, avec la même technologie.
Entre Previz On Set (avec postproduction classique) et VFX On Set (avec postproduction réduite), les paramètres qui déplacent le curseur relèvent de la nature du média, de la nature des effets à faire et de la mise en scène.
Les Tontons Truqueurs proposent alors une approche statistique :
Pour tel type de diffusion, et pour tel type d’effets, les plans seront répartis en postproduction sur plusieurs catégories de travaux, de niveaux de complexité dégressifs.
Dans tous les cas, les tâches purement techniques ayant été simplifiées à divers degrés, la postproduction se déploiera sur des tâches apportant une plus-value artistique.

Le Near Time
Un développement "Tontons" permettra bientôt de s’affranchir des limites liées au format de sortie. Il s’agira d’opérer un re-calcul du plan, tout de suite après le tournage, à partir des éléments réels natifs, et de CGI plus riches et plus définis. Ce re-calcul permettra de sortir les effet dans le format désiré, 10, 12, 16 bits, 2, 4, 6K, identique au format de tournage. Il ne sera qu’une opération purement technique, une sorte de "Conformation VFX", en léger différé du tournage, de l’ordre de 24 à 48heures.
Nous l’appelons le "Near Time". Le Near Time autorisera aussi les "remords", en ce qu’il permettra d’opérer à la demande, très simplement et dans une logique en temps réel, des modifications et retouches (décalages des animations, modifs d’étalonnage, déplacements de décors ou d’objets, etc..).

Perspectives technologiques
En 2017, Les Tontons ont choisi la technologie Lighcraft (Halide FX) pour ses qualités d’intégration, de robustesse et d’adaptation aux tournages récurrents en studio, rencontrés sur les productions de feuilletons et de certaines séries TV.
En 2018, Les Tontons ont fait en interne un gros travail d’adaptation de cette technologie aux spécificités d’une grosse production de feuilleton TV sur laquelle elle est déployée, avec succès.
En 2019, Les Tontons ont explorés et développé des solutions techniques alternatives, tant en développement interne qu’en acquisitions, pour répondre à un éventail plus large de cahiers des charges différents, et pour s’affranchir des limitations actuelles de la technologie Lightcraft.
En 2020, les Tontons vont chercher à étendre le périmètre de leur activité, en amont et en aval, par la définition d’une filière de fabrication VFX complète basée sur l’écosystème des softs en temps réel.
La veille technologique reste pour Les Tontons un impératif, une volonté, un tropisme, un plaisir.

Les Nouveaux Tontons
Depuis sa création, en organisant en interne des stages de formation, Les Tontons ont formé au métier nouveau "d’opérateur.e Previz On set" une équipe de jeunes truquistes talentueux.ses et brillant.e.s. Ces jeunes gens ont compris que le Temps Réel sera au cœur des prochaines mutations des VFX : ils et elles veulent en être.
Issu.e.s du monde du tournage (DIT, opérateur.e.s) comme de la postproduction (superviseur.e.s VFX, graphistes), ils et elles ont la culture du plateau, combinent connaissances de la prise de vues et goût pour les VFX, vont contribuer à un nouveau syncrétisme en rapprochant ces deux univers et vont incarner le concept "d’image globale" qui inclut les images filmées et les images calculées dans une seule et même nécessité (absolue).

Nos partenaires aux journées de la Postproduction

Pour la deuxième édition des journées de la Postproduction, des 21 et 22 Janvier 2020, 13 partenaires membres de l’AFC ou associés aux journées seront présents.
- Conférences, projections, présentations et cas d’études vous seront présentées par Arri, Barco, Dolby, Filmlight, HD Systems, Hiventy, Kodak, Le Labo Paris, Les Tontons truqueurs, M141, Mikros, Poly Son, Sony.
- Un déroulé plus précis sera mis en ligne dans quelques jours.